Terre cuite

Terre cuite

La terre cuite est un carrelage céramique constitué d'argile ordinaire, jaune, ocre ou rouge, mélangée à du sable. Elle est cuite en une seule cuisson vers 850-900°C.

Présentation

■ C'est un matériau poreux, qui pour être utilisé en carrelage, doit être traité contre l'humidité et les taches. Son épaisseur est souvent plus importante que les carreaux en grès.
■ Sa couleur sera plus ou moins foncée selon sa place dans le four, traduisant sa montée en température et ainsi sa robustesse.
■ Parmi les terres cuites on distingue :
- Les tomettes, lorsque les carreaux de terre cuite se déclinent en petits carrés octogonaux de couleur à dominante rouge.
- Les émaux, lorsque les carreaux de terre cuite sont recouverts d'un revêtement dur cuit au four et qu'ils contribuent à la réalisation de mosaïques.
- La faïence, constituée d'argile plus claire que l'argile ordinaire, de roche argilo-calcaire et de sable.
■ Avant cuisson, la terre cuite est recouverte d'un engobe, c'est-à-dire un enduit à base de plomb et d'étain qui au final lui donne cet aspect esthétique blanc et brillant et lui confère une étanchéité. Elle subit une seule cuisson vers 1 200-1 250°C.

   Conseils d'application

 

 

Présentation

■ Les tomettes sont des carreaux de terre cuite de couleur à dominante rouge. 
■ 2 types de tomette : traditionnelle et moderne.
■ La tomette traditionnelle : rouge foncée grâce à la cuisson au bois de la terre de Salernes. 
■ La tomette moderne : teintes variées (rose, orangé, beige) obtenues grâce à d'autres mélanges d'argile et à des cuissons adaptées de manière à ouvrir la gamme de coloris.  
■ La forme des tomettes dépend bien souvent de leur région d'origine : France, Espagne, Maroc, etc. :
- hexagonales (6 côtés) : de 10 à 20 cm de côté ;
- octogonales (8 côtés) : mêmes dimensions ;
- carrées : 10 × 10 ou 15 × 15.
■ Chaque type de tomette peut être : non émaillée, et conserver son aspect naturel et brut ; émaillée, et présenter une brillance venant renforcer la teinte du carreau. Le mode de cuisson influence les nuances de la tomette : Cuisson traditionnelle au feu de bois : elle donne aux tomettes un aspect très nuancé et flammé, ce sont les carreaux les plus chers.
■ Cuisson au gaz : elle ne donne que très peu de nuances ; Cuisson à l'électricité : elle ne donne aucune nuance, les carreaux sont unis mais d'un prix beaucoup plus abordable.

Avantages de la tomette

■ Chaleureuse et résistante. 
■ La tomette a des caractéristiques intéressantes :
- très résistante à l'usure : les tomettes de terre cuite sont très robustes ;
- très esthétique : coloris chauds et naturels ;
- adaptée à l'installation d'un chauffage au sol de par sa faible épaisseur (18-20 mm) et ses qualités thermiques.
■ Contrainte de traitement et d'entretien : Cependant, la tomette, très poreuse, présente l'inconvénient de mal résister aux taches. Elle nécessite donc un traitement hydrofuge et anti-tache.

   Conseils d'application

 

 

CARRELAGE FAÏENCE

Présentation

■ La faïence fait partie de la famille des céramiques au même titre que les terres cuites, les tomettes, le grès cérame, le grès étiré. 
■ La faïence est la céramique qui, le plus souvent, orne avec brio et brillance les murs de cuisine ou de salle de bain.

Fabrication de la faïence

■ La faïence est une céramique constituée d'un mélange d'argile plus claire que l'argile ordinaire, de roche argilo-calcaire et de sable. Avant cuisson, elle est recouverte d'un engobe (enduit) à base d'étain ou de plomb qui au final lui donne cet aspect esthétique blanc et brillant et lui confère également une étanchéité. Elle existe aussi en version haut de gamme : la pâte blanche très fine est recouverte d'un vernis transparent, on parle alors de faïence fine.  
■ Des décors éventuels peuvent être ajoutés après une pré-cuisson et avant la cuisson finale vers 1 200-1 250°C. Les dimensions du carrelage en faïence sont très variées : de la mosaïque (2 × 2 cm) au grand carreau (60 × 120 cm).  
■ Si la pose s'effectue sur un support non hydrofugé, des carreaux de plâtre par exemple, l'eau de la colle va se trouver absorbée trop rapidement, il est conseillé de poser une couche primaire pour support poreux. Pour éviter que la colle ne sèche trop vite, vous pouvez au préalable faire tremper les carreaux de faïence dans l'eau.
■ Ne jamais taper au maillet sur de la faïence.
■ Inconvénient majeur du carrelage en faïence : sa fragilité.

Utilisation

■ Très résistante à l'usure mais tendre et fragile de par son émail, il est préférable de réserver la faïence à la décoration des murs. Si vous tenez, malgré sa fragilité, à la poser sur le sol, choisissez des carreaux conçus pour cet usage. La faïence est en revanche facile à entretenir : eau savonneuse. 
■ Attention : la faïence n'est pas adaptée à l'extérieur car elle est trop poreuse !

   Conseils d'application

 

 

 

LES CLINKERS

Présentation

Le clinker étiré est un matériau très résistant ; il est constitué d'un mélange d'argile et d'eau cuit à hautes températures ce qui lui donne caractéristiques de dureté, de haute résistance à l'usure, à la compression et aux amplitudes thermiques.

Son utilisation principale est les revêtements de sols externes. Le clinker peut présenter une finition brute ou émaillée. L'émail rend le matériau totalement imperméable et, après le lavage avec DETERSTONE suivant la pose, aucun traitement n’est nécessaire. Sur un clinker brut non émaillé, un traitement hydro-oléofuge solvanté est vivement conseillé.

   Conseils d'application

 

 

LES BRIQUES DE PAREMENT

Présentation

La brique de parement a essentiellement un usage décoratif. Un mur en brique peut être construit à partir de différents types de briques : brique creuse, brique rouge, brique réfractaire, brique de parement, brique de verre.

La brique de parement est aussi appelée brique de façade. Elle est en terre cuite ou en matériaux reconstitués, assez épaisse. La plaquette de parement est plus fine. Elle est généralement utilisée pour l'extérieur, la plaquette est très pratique en intérieur et d'un coût moins élevé. La brique de parement permet d'offrir au mur qu'elle recouvre l'aspect d'un mur en briques rouges traditionnelles.

Néanmoins, deux grandes catégories se distinguent : les briques moulées, les briques pressées. Entretien brique de parement : selon la localisation.

En extérieur vous pouvez traiter vos briques à l'aide d'un hydrofuge ou d’un antitaches et/ou anti-mousse. Pour nettoyer les efflorescences, puis brossez à sec pour éliminer les traces blanches et traitez-les avec un produit spécifique. En intérieur, un décapant spécifiques est également nécessaire puis un brossage ou une aspiration en terminant par une finition.

   Conseils d'application

 

 

 

Nous contacter

  • 2C CONTINENTAL CHIMIE
  • Parc d’activité de la Siagne
  • Avenue Jean Mermoz
  • 06210 Mandelieu La Napoule
  • Tél. 04 93 70 68 52
  • Fax : 04 93 77 87 59

Témoignages

  • 1
  • 2