Grès et céramiques

Le grès et les céramiques

CARRELAGE EN CÉRAMIQUE

Présentation

■ Terme qui désigne les carrelages fabriqués sur la base essentielle d'argile humide à laquelle sont ajoutés d'autres constituants naturels (terre, sable, quartz, feldspath...). Selon la qualité de leurs constituants, les techniques de cuisson et le traitement subi, le carrelage en céramique aura des propriétés mécaniques très variables. .

Fabrication de la céramique

■ Voici les différentes étapes de fabrication de la céramique :
■ La céramique est faite à base de matières premières telles que l'argile, la terre, le sable, le quartz, le feldspath ou d'autres substances naturelles. Ces matières premières sont mélangées et broyées de manière à constituer la barbotine, une pâte fine et homogène. Ce mélange est séché et façonné, puis injecté dans les moules de la taille et de la forme du carreau de céramique attendu.
■ Il est ensuite soumis à plusieurs étapes de séchage à température élevée (entre 1 000 et 1 250°C).
■ À l'issue de ces étapes, la couleur éventuelle de la céramique est donnée par émaillage avant une dernière montée en température. Le résultat obtenu est un carreau rigide et résistant, facile d'entretien, ininflammable et non allergène !
■ Les propriétés obtenues sont variables en fonction des constituants et bien sûr des traitements subis.
■ La gamme des produits ainsi obtenus est très large, et la céramique est alors qualifiée de :
- Mono cuisson : La cuisson du support et de l'émail se fait simultanément.
Émaillés ou non émaillés : L'émaillage consiste au dépôt d'une couche de verre, en fait une composition chimique à base d'oxyde de fer, d'étain, de manganèse, posée sur le carreau de terre cuite qui est recuit. Cet émail non seulement colore mais octroie au carreau des caractéristiques esthétiques (nuance, brillance, couleur...) et bien sûr techniques, en fonction du type d'émail requis.
- À l'inverse, les carreaux non émaillés ont une structure homogène dans leur épaisseur.
■ En plus de la méthode traditionnelle de pression, deux autres méthodes particulières d'émaillage sous pression existent :
■ Émaillage mono pression : l'émail sous forme de poudre est alors pressé en même temps que le support également sous forme de poudre.
■ Émaillage sur support incandescent : cette méthode consiste à appliquer sur le support incandescent des émaux granulaires.
■ Poreux : La porosité renseigne sur la capacité du carreau à absorber l'eau. Plus la porosité est élevée, plus la quantité d'eau absorbée peut être importante. Elle dépend du traitement qu'a reçu le support du carreau, grésé, vitrifié...
■ La pâte avant le moulage du carreau de céramique peut subir deux méthodes de façonnage différentes :
-soit le pressage : la pâte, après un traitement thermique approprié, est réduite à l'état de poudre d'une granulométrie et d'une humidité homogènes. Cette poudre subit ensuite un pressage à haute pression, les carreaux obtenus sont dits pressés.
- Soit l'étirage : les composants sont malaxés pour obtenir la pâte, que l'on fait passer dans une filière avant de la préformer.
■ Selon les constituants utilisés, le support des carreaux (la pâte originelle) peut être coloré (jaune, marron, rouge) ou presque blanc. Parfois, pour les carreaux non émaillés, des pigments colorants sont rajoutés pour ajuster ses nuances.

   Conseils d'application

 

 

GRÈS

Présentation

■ Le grès est également un carrelage céramique. Il est composé de deux grands types : Le grès cérame est constitué d'argiles contenant des composés minéraux (du feldspath et du quartz).
■ Il résiste ainsi à l'eau et aux taches.
■ Cuit à une température élevée, aux environs de 1 300°C, ce carrelage pressé possédera au final de bonnes qualités de densité et de dureté, même de résistance au gel.
■ Il est de plus une porosité extrêmement faible et antidérapante.
■ Le grès étiré est identique en composition au grès cérame :
■ Ce carrelage est étiré, c'est-à-dire que les composants après être malaxés sont passés dans une filière avant le préformage.
■ Cette fabrication confère à ce grès un aspect rustique, sans décor.

   Conseils d'application

 

 

GRÈS CÉRAME

Présentation

■ Le grès cérame est la céramique la plus utilisée pour carreler les sols, et pour cause : ses propriétés sont très intéressantes. Le carrelage en grès cérame est fabriqué à base d'argile dans lequel sont ajoutés des composants minéraux tels que de la silice, du quartz et du feldspath qui permettent sa vitrification.
■ Le mélange est cuit à 1 300°C, réduit en poudre puis moulé sous haute pression puis recuit. Le carrelage obtenu est peu épais : 1 cm environ.
■ Il est disponible dans tous les types de formats : les carrelages les plus grands sont en grès cérame.
■ Ses nuances de teintes proviennent de la nature des constituants (silice, kaolin...) ainsi que de certains colorants ajoutés.
■ Ses propriétés sont fonction de la méthode de fabrication utilisée. Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé. 
■ Le grès cérame : le don de l'imitation. Le carrelage en grès cérame a commencé par imiter avantageusement la pierre naturelle et le marbre. Il sait maintenant revêtir la couleur et l'aspect de matériaux comme le bois, le tissu, et même le cuir ou le métal.

Avantages du grès cérame

■ ultra solide : résiste à l'usure, à l'abrasion, au piétinement et même pour certains au gel ;
■ résiste également aux taches et à l'eau, ne nécessite aucun traitement ;
■ porosité extrêmement faible, donc une grande facilité d'entretien ;
■ pose facile, même des grands formats, de par la faible épaisseur des dalles de grès cérame ;
■ possibilité de le choisir avec un traitement antidérapant pour les pièces d'eau.

Inconvénients du grès cérame

■ le grès cérame restera froid !
■ il ne pourra posséder de couleurs chaudes de par sa fabrication ;
■ contact froid ;
■ risque de glissade sur un carrelage mouillé ;
■ entretien moins facile lorsque la surface est antidérapante.

Grès cérame : des aspects divers

■ Le carrelage en grès cérame peut recevoir différents types de finition qui lui confèrent des aspects variés :
■ Type de finition :
- Émaillé : Contrairement au grès mat, le grès émaillé reçoit à chaud une couche d'émail qui donne un bel aspect esthétique mais le fragilise.
- Non émaillé : L'aspect en surface est mat, la porosité est inférieure à 1,5%.
- Le grès cérame non émaillé peut être coloré dans la masse, cela augmente la palette de coloris.
- Poli : Le grès est poli, cela lui donne un aspect extrêmement lisse.
- Azuré : Le grès est recouvert d'un vernis au cobalt bleu-gris.
- Doulton : Le grès reçoit un vernis au sel.

   Conseils d'application

 

 

GRÈS ÉTIRÉ

Présentation

■ Les grès font partie de la famille des céramiques au même titre que les terres cuites, les tomettes, la faïence.
■ Le grès étiré se différencie du grès cérame uniquement par sa méthode de fabrication. Il en découle de grandes différences d'aspects mais très peu de différences de propriétés.

Fabrication de la céramique

■ Le grès étiré est constitué des mêmes constituants (argile et minéraux) que le grès cérame mais ce carreau est étiré, c'est-à-dire que les composants après avoir été malaxés sont passés dans une filière avant le préformage.
■ La cuisson se fait aussi à haute température : 1 300°C. Cette fabrication confère au grès étiré une texture plus grossière qui lui donne un aspect rustique.
■ Il peut avoir différents types de finitions : brut ou émaillé.

Utilisation

■ Il s'utilise aussi bien pour le sol que pour les murs.
■ Les propriétés du grès étiré sont assez similaires à ceux du grès cérame, mais toutefois un peu inférieures :
- solide et résistant à l'usure, à l'abrasion et au piétinement ;
- résistant aux taches et à l'eau, ne nécessite aucun traitement ;
- porosité extrêmement faible, donc une grande facilité d'entretien.

   Conseils d'application

 

 

 

 

Nous contacter

  • 2C CONTINENTAL CHIMIE
  • Parc d’activité de la Siagne
  • Avenue Jean Mermoz
  • 06210 Mandelieu La Napoule
  • Tél. 04 93 70 68 52
  • Fax : 04 93 77 87 59

Témoignages

  • 1
  • 2